La médiation - avantages

 -    Une médiation bien menée se révèle plus simple, plus rapide et bien moins coûteuse qu’une procédure en justice.

 

-    La médiation favorise le dialogue et la restauration de rapports plus sains entre les parties. Elle permet la poursuite de relations respectueuses après le règlement du différend.

 

    Une procédure en justice conduit quant à elle en général à une rupture irrémédiable des relations.

 

-   La médiation constitue une approche plus humaine, qui permet aux parties de s’exprimer librement et d’être respectées dans leurs besoins et leurs sentiments. Le médiateur accompagne les parties, sans juger ni donner d’avis.

 

   Dans le cadre d’une procédure judiciaire, les parties n'ont que très peu l'occasion d'exprimer leurs émotions et besoins réels, qui sont rarement pris en compte.

-     La médiation permet aux parties de garder la maîtrise de leur problème et de participer de manière constructive et responsable à l’élaboration d’une solution équitable.

 

Les participants peuvent faire preuve de  beaucoup de créativité dans les propositions qu’ils formulent. En coopérant, les parties parviennent d’ailleurs souvent à une solution originale qu’elles n’auraient pas trouvée seules.

 

    Dans le cadre d’une procédure en justice, les parties sont dépossédées de leur pouvoir de décision, qui appartient au Juge.

 

-   Les accords dégagés dans le cadre de la médiation sont la plupart du temps exécutés spontanément. Puisque les parties ont contribué à l’élaboration de la solution et que cette solution tient compte des intérêts de chacun, elles sont donc évidemment plus enclines à la respecter.

 

     La décision rendue à l’issue d’une procédure en justice amène quant à elle souvent beaucoup de frustrations, dans le chef d’une partie voire des deux parties, qui ne retirent pas la satisfaction souhaitée des modalités qu’elles se voient imposer.

 

-   La confidentialité constitue un des principes de base du processus. Elle garantit aux parties la possibilité de parler sans entrave. En effet, les intervenants ne peuvent faire usage des propos, documents et informations qui sont révélés dans le cadre de la médiation, sous peine de sanction.

 

Les accords conclus avec le concours d’un médiateur agréé peuvent sous certaines conditions (respect de l’ordre public, de conditions formelles et de l'intérêt de l'enfant en matière familiale) être homologués par le Tribunal et auront donc la même force qu’un jugement.

 

-   La médiation est un processus efficace, dont le taux de réussite est élevé. Les participants parviennent dans la plupart des cas à un accord global ou partiel. A tout le moins auront-ils pu restaurer un dialogue, ce qui constitue déjà en soi un succès.

 

 

Voir aussi :

° La médiation - Notion

° La médiation - Champs d'application

° La médiation - Déroulement